Et le transfert fut… ðŸ˜‡

Ce matin, appel tant attendu… 

« bonjour Madame, voilà, les 2 embryons ont atteint le stade blastocyte attendu. On peut procéder au transfert aujourd’hui. Vous aviez prévu d’en implanter un ou deux ? »

Ben à dire vrai, on en a discuté déjà 15 fois mais si on change souvent d’avis, là, on est d’accord: pas de risque: On n’en met qu’un !!

OK, donc rdv à l’hôpital pour 10h… On dépose notre fille à la crèche. Là, les auxiliaires nous regardent et je l’interprète comme: ah, il fait beau, ses parents la déposent à la crèche pour se faire une petite journée tranquilles… 

Pas vraiment, enfin plus ou moins… 

Entre temps, petite dispute sur le parking de l’hôpital car chéri passe ses coups de fil boulot au lieu de… Me mettre au centre de ses préoccupations… Normal quoi… Je pleure pour un rien je suis stressée. On se calme on se serre on y va main dans la main…

Rdv avec la biologiste. Là elle nous parle de la qualité des embryons moyenne… Nous demande si on avait pensé en mettre deux… Ben oui et non en fait… Dans notre tête, tout se bouscule de nouveau… Je voudrais ne pas choisir !! Et elle nous dit clairement : »Ah ben moi je vous conseille d’en mettre 2!! Médicalement, il y a déjà peu de chances que ça prenne avec un, alors deux…, très peu de risque de gemelite! ».  OK, de toute façon on s’était dit que si ça ne marchait pas cette fois, à la deuxième tentative on en mettrait deux. Donc c’est qu’on est prêts à prendre ce risque !

OK… C’est parti, on part dans une petite salle, fauteuil gyneco, l’interne s’installe, la gyneco supervise… Et une technicienne labo apporte dans un cathéter avec précaution, les fameux embryons… Quelques secondes plus tard, c’était fini, je me rhabillais et on repartait… 

Un Leon de Bruxelles fera l’affaire… 

Je me sens bizarre: pas envie du tout de m’emballer… Alors je n’y pense pas trop et n’y mets pas trop d’affects… Et en même temps… J’ai tellement d’espoir qui grandit en moi… Un… Juste un… Svp ?!…

On retrouve Charlie en fin d’après-midi. J’ai envie de la serrer dans mes bras, de lui dire combien je l’aime !!! Elle me serre le cou et dit à un de ses copains: c’est ma maman chérie !! » je suis émue, touchée. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s